Soigné·es et soignant·es se sont réuni·es pour réaliser ces huit guides d'information pour les concernés et par les concernés.

​Ces recueils d’informations sont le fruit d’une étroite collaboration entre le C’JAAD ( Centre d’Evaluation pour Jeunes Adultes et Adolescents ) du GHU Paris Psychiatrie et Neurosciences, le Réseau Transition ( Institut de Psychiatrie ), et La Maison Perchée. Fruit du vécu d’une diversité de professionnel·les et de personnes concernées.

L’éducation à la sexualité est une question vive et pourtant ancienne. En France, l’obligation d’aborder la sexualité humaine dans les établissements scolaires s’est édifiée progressivement à partir de 1973.  Où en sommes-nous un peu plus de 20 ans après ? Comment cette éducation est-elle dispensée et surtout, quels en sont les contenus?

À l’heure où les objectifs d’égalité entre les femmes et les hommes ne sont toujours pas atteints, où des enfants sont victimes de violences sexuelles et sexistes, où la prostitution des mineures est un phénomène en hausse (MSS, 2021), la France peine toujours à mettre en œuvre dans les établissements scolaires les trois séances obligatoires d’éducation à la sexualité prescrites il y a plus de 20 ans par la loi no 2001-588 de 2001 inscrite au code de l’éducation.

D’après une recherche pluridisciplinaire sur la prostitution des mineurs en France (PROMIFRANCE) réalisée par une équipe du Centre de Victimologie pour Mineurs (CVM), le constat des acteurs institutionnels et associatifs est unanime : la prostitution des mineurs en France s’accroît et constitue un phénomène protéiforme complexe. Son constat est alarmant.

Bibliographie sélective : Prévenir le risque prostitutionnel et les conduites préprostitutionnelles des mineur·e·s

Cette bibliographie sélective est réalisée par le service documentaire du CREAI-ORS Occitanie, dans le cadre du Dispositif régional d’appui en prévention et promotion de la santé (DRAPPS) piloté par l’Agence Régionale de Santé (ARS) et porté par l’Instance Régionale d’Education et de Promotion de la santé (Ireps Occitanie).

En réponse à la crise sanitaire du covid-19. Le Crips Île-de-France s’est interrogé sur le meilleur moyen d’accompagner et d’aider les établissements scolaires et les professionnels du champ médico-social à continuer leurs actions de prévention et de promotion de la santé.

Un contenu et une prise en main 100% numérique. C’est le petit plus de cet outil ! Ludique, pédagogique et interactif. 

Qu’est-ce que la transidentité? Que vivent les personnes trans au quotidien ? Comment parler à une personne trans, ou comment l’accompagner dans ses démarches ? Qu’est-ce que le genre, et comment se manifeste-il dans notre société ?

Ce guide propose des réponses aux questions qui se posent sur le thème de la transidentité. oute sur le thème des transidentités.

Cette bibliographie propose une sélection de références sur « la vie affective et sexuelle des jeunes ».

Elle commence par présenter les données générales sur la santé sexuelle. Elle fait ensuite un focus sur le développement des enfants.

Le gouvernenment lance un nouveau site à destination des parents : jeprotegemonenfant.gouv

Thierry Troussier, Professeur de Santé Publique, responsable du Pôle universitaire santé sexuelle, sexologie et droits humains à l’Université Paris Diderot, titulaire de la Chaire UNESCO Santé sexuelle et droits humains abordent dans deux vidéos les questions d'orientations sexuelles à l'adolescence.

Perçus le plus souvent sous l’angle de leurs missions de surveillance et de maintien de l’ordre, les surveillants de l’administration pénitentiaire ont pourtant, au quotidien, une pratique professionnelle bien plus diversifiée.

À partir d’une recherche sociologique qualitative originale menée par l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire en 2016/2017 sur la vie sexuelle et affective des jeunes incarcérés, cette étude met en lumière certains aspects inattendus du rôle des surveillants en matière de gestion de l’intimité et de la sexualité des jeunes.