Un suivi régional prospectif de la santé mentale est mis en place avec une analyse régulière d’indicateurs de santé mentale issus des sources de données suivantes.
- Les passages aux urgences (Oscour®)
- Les actes médicaux SOS Médecins
- Les informations recueillies auprès de la population adulte par l’enquête Coviprev

Si la pandémie de COVID-19 a fait naître des préoccupations concernant la santé mentale d’une génération d’enfants, cette crise ne reflète toutefois qu’une infime partie des problématiques rencontrées en matière de santé mentale – la partie émergée d’un iceberg que nous ignorons depuis trop longtemps. Le rapport s’intéresse à la santé mentale des enfants, des adolescents et des personnes qui s’occupent d’eux.

Entre mai et novembre 2020, les taux de syndromes dépressifs dans la population de 15 ans ou plus sont passés de 13,5 % à 11,0 %, revenant ainsi à un niveau équivalent à celui mesuré en 2019, selon les enquêtes EpiCov et EHIS. Cette diminution globale est portée par une baisse de deux points des syndromes dépressifs mineurs, touchant 6,1 % de la population, mais les syndromes dépressifs majeurs (4,9 %) ne régressent pas sur la période et demeurent à des niveaux supérieurs à ceux de 2019, tout particulièrement chez les jeunes.

L'objectif de ce travail est l’élaboration de recommandations dans le but d’améliorer le repérage, l’évaluation, la prise en charge et le suivi des enfants et adolescents ayant des idées suicidaires ou des conduites suicidaires.

Cette enquête exploratoire riche et détaillée permet de souligner la diversité des rapports à l’avenir des lycéennes et des lycéens en fonction de l’appartenance sociale, de genre ou encore des résultats scolaires mais également des formes de sociabilité (intensive ou extensif) que ce soit avec leurs parents ou avec leurs pairs.

Ce guide pratique sur la santé mentale est un outil à destination des personnes en situation de précarité ou migration. Il a pour objectif d’expliquer ce qu’est la santé mentale et le fonctionnement des dispositifs de soins en France.

Parce qu’ils sont obligés de se réveiller tôt les jours de classe, les adolescents sont souvent tentés de se lever très tardivement quand ils n’ont pas cours, le week-end ou pendant les vacances, et pensent ainsi rattraper leur dette de sommeil. Est-ce vraiment le cas, ou s’agit-il d’une illusion ?

L’expérimentation de la pleine conscience, ou Mindfulness en anglais, se réfère à la capacité de porter attention à ses pensées, émotions, sensations corporelles ou à son environnement, sans jugement, à chaque instant. Comme toute capacité, elle est le fruit d’un entrainement encadré, permettant de cultiver une qualité de relation à soi et aux autres, de façon bienveillante, afin de répondre de la façon la plus appropriée possible, plutôt qu’à réagir d’une façon automatique aux évènements de la vie.

La nouvelle recommandation de l'ANMDA pour l'accompagnement des publics avec des Troubles des Conduites Alimentaires rédigée par Priscille GERARDIN, Psychiatre, Chef de pôle de psychiatrie enfant et adolescent, MDA de Rouen et Patrick COTTIN, Directeur, MDA de Nantes.
 

Pour les adolescents et les adolescentes, ce sont d’ores et déjà deux années de leur vie qui sont impactées par la crise sanitaire.

Loin de l’image bucolique des villages typiques qui ont pu susciter nombre de fantasmes en temps de confinement, ces filles et ces garçons vivant sur les territoires ruraux ne sont ni le reflet d’une société paysanne, ni une jeunesse agricole.