La Ritaline est un médicament prescrit aux enfants, à partir de 6 ans, atteints de trouble de l’attention et d’hyperactivité, souvent désigné par les initiales TDAH.
En France, ce traitement concerne de 3% à 4% des garçons et 1% des filles en âge scolaire, soit de 135 000 à 170 000 enfants...

Lors du lancement du Plan "Bien-être et santé des jeunes", le mardi 29 novembre 2016, le Président de la République s'est vu remettre le rapport sur le bien-être et la santé des jeunes, réalisé par Marie-Rose Moro, professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, et Jean-Louis Brison, inspecteur d’académie - inspecteur pédagogique régional.

Le gouvernement a défini un plan d'action diffusé sous la forme d'une circulaire interministériel en date du 28/11/2016.

L’adolescence est un temps favorable au changement mais elle comporte aussi un risque devoir adopter des conduites qui pourraient compromettre le développement de l’individu. En termes de prévention et d’éducation pour la santé, « l’adolescence représente une ouverture qu’il convient de ne pas manquer » (Pr P. Jeammet).
L’adolescent∙e apprivoise les métamorphoses deson corps, s’approprie sa sexualité, se construit une autonomie et une réflexivité propres, questionne sa place au sein de la société et apprend à maîtriser les émotions induites par ces bouleversements

Depuis 2013, le Pôle Régional de Compétences en Éducation et Promotion de la Santé du Languedoc-Roussillon (PRC LR), présidé par l’ARS, en collaboration avec la Direction Académique à la Formation des Personnels de l’Éducation Nationale (DAFPEN), a mis en place, à destination des Professeurs et Conseillers Principaux d’Éducation (CPE) stagiaires du second degré, une journée annuelle de sensibilisation à la question de la mise en œuvre des politiques d’éducation pour la santé dans le contexte scolaire.

Médicaments psychotropes - Enquête qualitative sur l’usage détourné de médicaments par les jeunes

On sait encore peu de chose sur les modes d’accès aux médicaments psychotropes, les motivations des jeunes et plus globalement leurs parcours de consommation de ces substances. Afin d’apporter des éclairages à ces conduites peu documentées, l’OFDT, en partenariat avec le Centre Émile Durkheim de l’Université de Bordeaux, a conduit une enquête sociologique interrogeant vingt-neuf jeunes de moins de 25 ans se livrant à un usage détourné de médicaments psychotropes.

Mathilde Gantier, volontaire en service civique et étudiante en M2 Santé, Soin Humanités Société, et Enzo Latreille de Fozières, stagiaire, en Master 1 PESAP (prévention et éducation pour la santé par l’activité physique) ont élaboré un questionnaire pour recueillir des informations concernant le public de la MLJ, leurs besoins et pratiques en terme de santé et d’activité physique.

Nous avons pu, à partir du recueil de 120 questionnaires, caractériser la population des jeunes de la Mission Locale (type de demande (emploi, logement, santé), type d’habitat, fréquentation de la MLJ, âge…), tenter de comprendre ce qu’être en bonne santé signifie selon eux, connaître leurs interlocuteurs pour les questions de santé, mais aussi relever le besoin de renforcer la visibilité de l’ESJ au sein de la structure.

Dormir... À quoi ça sert ? Il y a tant de choses à faire. Pourtant le sommeil occupe le tiers de notre vie, ce n’est pas sans raison ! Bien dormir c’est bien vivre aussi : grandir, se réparer, se construire, apprendre, comprendre...
À tout âge le sommeil est important. Dormir au bon moment et en quantité suffisante,sont les étapes nécessaires pour réussir et optimiser ses performances.

Comment favoriser l'accès et le recours aux soins des jeunes précaires, confrontés à des difficultés de santé qui freinent leur insertion sociale et professionnelle?

Les expérimentations du Fonds d'expérimentation pour la jeunesse proposent deux types de leviers : un accompagnement social et /ou médical pour lever les freins informationnels (optimisation de la couverture maladie, prise de consciencce des besoins de santé...) et l'intervention de "médiateurs" auprès des jeunes les plus éloignés des institutions.

Principaux résultats d’AlimAdos, un programme de recherche de l’Ocha

Ils s’appellent Megane, Salsabilla, Marie, Hasan, Marco, Antoine ou Kevin, ils ont entre 12 et 19 ans et pendant de longs mois ils ont côtoyé en Alsace et en Provence-Alpes Côte d’Azur les chercheurs de l’équipe AlimAdos[1].
Comprendre comment les adolescents mangent en France aujourd’hui, ce qu’ils en disent, comment ils le vivent et se le représentent, en famille, en groupe, entre pairs ou seuls, a été la problématique de ce programme de recherche de l’Ocha mis en oeuvre depuis 2006 avec deux laboratoires du CNRS et co-financé par l’Agence Nationale de la recherche.

Webographie : Outils Nutrition et Alimentation de l'Adolescent

Cette webographie recense des outils et supports d'éducation à la santé sur le thème de la nutrition et de l'alimentation pour l'adolescent.