Dans le cadre de son cycle de conférences 2014, l’association ALCI a proposé la conférence sur le thème : L'adolescence en crise dans un environnement en crise.
Cette conférence s'est déroulé le Mardi 3 juin au Centre Social Caf Paillade à Montpellier.
Robert Brès vous propose son témoignage et l'occasion d'un débat. Robert BRES est psychiatre, praticien hospitalier au CHRU de Montpellier, responsable médical de l'unité de soins pour grands adolescents et intervenant au CMP Maison des Adolescents de l'Hérault à Montpellier.

Ecole des parents : Comment comprendre un adolescent amoureux ?

Ce hors-série, consacré à L’état amoureux à l’adolescence, reprend les actes du colloque de Fil Santé Jeunes organisé le 14 octobre 2013 par l’EPE d’Ile-de-France, en partenariat avec l’INJEP. Le premier amour, les différences filles-garçons, la rupture et les transformations induites par les nouveaux modes de communication : tous ces thèmes sont abordés par des psychiatres et psychanalystes de renom (Philippe Jeammet, Didier Lauru, Annie Birraux, Jean Chambry, Benoît Virole…), par la philosophe Anne Dufourmantelle, la sociologue Yaëlle Amsellem-Mainguy, et étayés par l’expérience des écoutants-rédacteurs du dispositif Fil Santé Jeunes. Pour compléter leur analyse, L’Ecole des parents propose une sélection des meilleurs livres et films sur les amours adolescentes, une enquête sur leur impact au sein des familles ainsi qu’un reportage sur l’association Le Refuge, qui accueille de jeunes homosexuels rejetés par les parents.

David Le Breton "l’adolescence meurtrie"

Cette conférence a été enregistrée à Montpellier à la Maison Des Adolescents de l'Hérault le Vendredi 12 décembre 2014 pour l’émission "Allez savoir !"  sur Radio Pays d'Hérault.
David Le Breton est anthropologue et sociologue. Membre de l’institut universitaire de France, il est également chercheur au laboratoire « Culture et sociétés en Europe ».

 

Les conduites à risque sont des manières ambivalentes de lancer un appel aux plus proches, à ceux qui comptent. Elles témoignent de la résistance active du jeune et de ses tentatives de se remettre au monde. En dépit des souffrances qu’elles entraînent, elles possèdent un versant positif, elles favorisent la prise d’autonomie du jeune, la recherche de ses marques, elles sont un moyen de se construire une identité. Elles n’en sont pas moins douloureuses dans leurs conséquences à travers les blessures ou les morts qu’elles entraînent. Mais la souffrance est en amont, perpétuée par une conjonction complexe entre une société, une structure familiale, une histoire de vie.
Ces épreuves que les jeunes s’infligent répondent à cette nécessité intérieure de s’arracher à soi-même et de renaître meilleur. Ce sont des rites intimes, privés, autoréférentiels, insus, détachés de toute croyance et tournant le dos à une société qui cherche à les prévenir.

Ce document fait suite à un premier rapport de l'Académie de médecine et insiste sur l'importance de la prévention. Après une définition de la période adolescente, l'auteur aborde la prévention en lien avec des questions de santé sensibles à l'adolescence (usage de drogues, suicide, sexualité, troubles des conduites alimentaires, vaccinations). Pour chacune des thématiques abordées, le rapport fournit des recommandations.

Ce rapport, commandé par l'ARS Languedoc-Roussillon à la Mission Nationale d’Appui en Santé Mentale en 2011 est une étude sur l’organisation de la prise en charge des adolescents en grande difficulté psychique sur le territoire de l’Hérault.
Après une série d’auditions des acteurs de terrain et la tenue de tables rondes, les membres de la mission nationale ont présenté les conclusions de leurs travaux.Elle fait un état des lieux de l'organisation de la prise en charge des adolescents en grande difficulté psychique dans le territoire de santé de l'Hérault. Il comprend également des propositions d'amélioration de ce système rassemblées en six axes stratégiques autour desquels doivent se structurer des actions à conduire.

Support à la conférence : la famille face à la révolution numérique

Serge Tisseron nous a transmis son support, une petite séance de rattrapage surtout pour ceux qui n’ont pas pu être là !
Les technologies numériques nous font passer brutalement d’une culture du livre à une culture des écrans. Or ces deux cultures façonnent des repères totalement différents. Celle du livre privilégie le modèle d’un seul livre ouvert à une seule page : les contraires s’excluent, c’est un monde du «ou bien/ou bien». A l’opposé, la culture des écrans fait cohabiter plusieurs écrans ouverts en même temps : les contraires ne s’excluent pas, c’est un monde du «à la fois/ à la fois».

Etude qualitative : la prise en charge des troubles somatiques à la MDA

La prise en charge des troubles somatiques à la Maison des adolescents de l’Hérault : perceptions et attentes des professionnels : une étude qualitative
Par Marine Couvreur
Thèse soutenue le 6 Mars 2015
Directeur de thèse: Dr Philippe Trichard

Les MDA sont surtout repérées pour le soin psychique qu’elles apportent, cette thèse souligne l’indispensable apport de la médecine somatique dans un tel projet.
Marine Couvreur a eu l’opportunité d’observer les professionnels de santé de la Maison des Adolescents, dans le cadre de sa dernière année de thèse. Son sujet abordant le trouble somatique des adolescents, c’est de l’œil des professionnels qu’elle a cherché à rédiger une définition de l’adolescence à travers leurs comportements face à la santé, aux soins auxquels ils avaient accès et à la prise en charge de ces derniers par des professionnels.