Le non-accès à la prévention et aux soins, fait désormais l’objet d’une attention croissante en France.

La lutte contre le non-recours est notamment inscrite parmi les objectifs stratégiques de l’Assurance-maladie, et les volets précarité de chaque Programme Régional d’Accès à la Prévention et aux Soins des plus démunis (PRAPS) incluent des objectifs de réduction des inégalités.

Dans ce contexte, la médiation en santé apparaît comme une solution pour agir sur les difficultés rencontrées par les personnes les plus éloignées des offres de soins et de prévention présentes sur leur territoire. 

Pour les promoteurs de ce type de pratiques, elles répondent à la nécessité « d’aller vers » les populations les plus fragiles afin de faciliter leur accès à ces offres, ainsi qu’aux ressources disponibles pour les aider à y accéder.

Cyberharcèlement et santé mentale

Dans le cadre des Semaines d'informations de la santé mentale dont l'édition de mars 2019 porte sur "La santé mentale à l'ère du numérique", le site PromoSanté a mis en ligne des documents issus de leur base Ressources documentaires.

 

Huit jeunes âgés de 17 à 23 ans ont participé à une table ronde sur le thème des Gilets jaunes.

«Gilets jaunes» et jeunes de banlieue ont-ils une vision commune des inégalités et desdiscriminations qui divisent les sociétés contemporaines? Une table ronde organisée dans le cadred’une recherche sur la participation dans les quartiers populaires éclaire le regard ambivalent quecertains jeunes de ces territoires portent sur ce mouvement social.

Ce vademecum est destiné à l’ensemble des personnels de l’Education nationale.

Il a pour objectif d’aider à mieux connaître et repérer les signes de souffrance psychique des élèves, dans le cadre d’une politique éducative globale visant à établir un environnement serein pour la réussite scolaire de tous les élèves. Il n’est pas un précis de pathologie ni de psychopathologie.

Son but n’est pas de conduire à un diagnostic mais de sensibiliser chacun à une attention particulière devant la manifestation de la souffrance psychique dans le cadre scolaire.

Ce guide a été réalisé par le ministère de l'Education nationale et de la jeunesse, avec le concours de l'Assoiation nationale des Maisons des Adolescents. 

 

Pourquoi le jeu fait du bien aux jeunes et aux adultes ?
Avec :
Dimitri Barabe, Chef de projet en développement de jeu vidéo, vulgarisateur scientifique, rédacteur pour la Fabrique Spinoza d'un rapport "Positiver le jeu vidéo", intervenant auprès d'institutions (Académie des sciences, CNC, etc.) et en milieu scolaire"
Michael Stora, psychologue, Et si les écrans nous soignaient ? ed.Érès
Olivier Gérard pilote le collectif PédaGoJeux

L'Académie des sciences, l'Académie nationale de médecine et l'Académie des technologies se sont penchées ensemble sur les usages numériques des jeunes en pointant leurs risques mais aussi leurs potentiels.

Elles ont donc conjointement publié cet appel à une vigilence raisonnée sur les technologies numérique.

Le troisième numéro de la Revue de Socio-Anthropologie de l'adolescence (RSAA) rassemble des textes questionnant le rôle des technologies de l'information et de la communication dans l’accompagnement des jeunes par les professionnels de l’enseignement, du travail social et du secteur médico-social.

Il s’agit notamment d’interroger les dimensions de ces technologies à prendre en compte dans la prévention et l’intervention auprès des adolescents et des adolescentes, et de mieux définir en quoi elles sont efficaces et/ou limitées dans ce domaine.

Ce livret destiné aux étudiants en santé, présente en 10 questions - réponses les fondements d’une action de prévention promotion de la santé.

Le principal objectif du service sanitaire vise à initier les futurs professionnels de santé aux enjeux de la prévention primaire et de la promotion de la santé et à développer leurs compétences à mener des actions auprès de tous les publics, notamment les plus fragiles.

Il s’agit de lutter contre les inégalités territoriales et sociales en santé. Les jeunes et le milieu scolaire sont tout particulièrement ciblés.

Le cadre institutionnel de formulation des politiques de jeunesse connaît actuellement d’importantes évolutions à la suite de la réforme territoriale et du déploiement des expérimentations locales dans le cadre du programme d’investissement d’avenir (PIA).

Alors que les régions et les intercommunalités sont amenées à voir leur rôle s’accroître, et que les communes et départements restent des acteurs importants, les travaux mis en œuvre par l’INJEP dans ce domaine mettent en lumière que la construction de politiques territoriales intégrées en direction des jeunes se trouve confrontée, dans ce nouveau cadre, à un double enjeu d’intersectorialité et d’interterritorialité.

 

Depuis plusieurs années, des jeunes isolés étrangers, dont la minorité est contestée par la justice, se retrouvent en dehors des dispositifs de protection de l’enfance.

Quel accompagnement psychologique pour ces jeunes ? Une activité groupale à médiation théâtrale et une vignette clinique illustrent une pratique « hors cadre » pour une prise en charge transculturelle permettant à ces adolescents de se détacher de l’immédiateté de leur situation et de pouvoir se construire.

Privés d’hébergement et d’accompagnement éducatif, ils atterrissent, à Lyon, au sein du Collectif jeunes de resf.