Comment se fait la prévention de la radicalisation1 ? Plusieurs organisations se sont penchées sur le partage de pratiques et aujourd’hui, il existe désormais quelques banques de pratiques qui illustrent ce travail. Le cas le plus paradigmatique est celui du RAN (Radicalisation Awareness Network). RAN est un réseau d’intervenants travaillant sur la radicalisation menant à la violence et financé par la Commission européenne pour stimuler le partage de connaissances et de pratiques à ce sujet....

En septembre 2016, l’ANMDA recensait 104 MDA sur le territoire national (DOM-TOM compris). Des projets étaient encore toutefois en cours :

- Seuls 3 départements sont aujourd’hui non couverts et sans projets connus d’ouverture d’une MDA : l’Ardèche, la Charente, et la Vienne.
- Des projets sont actuellement en cours pour des créations de MDA qui seront ouvertes en 2016/2017 : 11 départements (Ariège, Aveyron, Lot, Lozère, Pyrénées-Orientales, Haute-Saône, Var, Vosges et Martinique, Hérault, la Corse).
- Des révisions de projets sont également en cours pour 4 départements (Aisne, Oise, Côtes d’Armor et Ille et Vilaine).

 

C'est dans le cadre de la commission des lois sur le désendoctrinement, le désembrigadement et la réinsertion des djihadistes en France et en Europe que les sénatrices Esther BENBASSA et Catherine TROENDLÉ ont déposé ce rapport le 12 juillet 2017.

Cette étude fait suite aux plans gouvernementaux et dispositifs de prévention et de prise en charge déployés par les pouvoirs publics face à la prégnance croissante du phénomène de radicalisation violente. En introduction, les auteures indiquent que, depuis 2014, ce sont ainsi près de 100 millions d'euros qui ont été annoncés, au gré des différents plans, pour leur déploiement et leur fonctionnement.

Le « Pacte Santé » de la Croix-Rouge française a pour objectif d’alerter et de témoigner sur les inégalités sociales de santé en France afin d’impulser un travail collaboratif avec l’ensemble des acteurs concernés. Il s'agit ici d'interpeller les pouvoirs publics plus particulièrement sur les problématiques de santé rencontrées par les jeunes publics.

Partant de constats chiffrés, le rapport aborde différentes dimensions de la vie des jeunes (nutrition, addictions, influence des réseaux sociaux, vie relationnelle et sexuelle…) et propose une vision globale de ces problématiques sociétales.

Un rapport du CNRS sur les violences sexuelles à caractère incestueux a été remis le 27 avril 2017 à Laurence Rossignol. La ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes avait saisi le CNRS à cet effet dans le cadre du premier plan de lutte et de mobilisation contre les violences faites aux enfants (2017-2019).

Cette expertise a été établie par un groupe de travail interdisciplinaire composé de spécialistes reconnu.e.s de l’inceste et des violences familiales, chercheur.e.s et universitaires, et piloté par Sylvie Cromer, enseignante-chercheure à l'université de Lille et directrice du GIS CNRS « Institut du Genre ».

Cette revue de la littérature présente les résultats d’une sélection de travaux récents sur les usages adolescents des médias sociaux, en sciences sociales et en particulier en sociologie. L’objectif est de faire le point sur l’état des savoirs concernant les nouveaux modes de socialisation adolescente corrélés à l’avènement puis à la démocratisation des technologies socionumériques.

Pour un choc de simplification en faveur de la jeunesse

La mission que nous avons conduite sur plusieurs mois avec l’aide des services du Premier ministre, de l’inspection générale des affaires sociales, du ministère de la jeunesse et des administrations compétentes sur les questions d’emploi, de santé, de logement, d’éducation nous a permis de découvrir, au-delà de ce que nous imaginions au départ, l’importance des enjeux de simplification pour les jeunes et le caractère efficace d’une telle démarche.

Dans la continuité des travaux qu'ils ont menés en 2015 sur les écoles de la deuxième chance, François PATRIAT (Socialiste et républicain - Côte-d'Or) et Jean-Claude REQUIER (RDSE - Tarn), rapporteurs spéciaux des crédits de la mission « Travail et emploi », ont souhaité s'intéresser à un autre dispositif destiné à l'insertion des jeunes en établissant un bilan de l'action du réseau des missions locales, entités issues du rapport « Schwartz » sur l'insertion professionnelle et sociale des jeunes de 1981.

Santé publique France et la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques ont publié le Rapport 2017 concernant « L'état de santé de la population en France ».

C'est dans l'enfance et l'adolescence que s'enracinent [...] de nombreux déterminants de l'état de santé.

Le 10 avril 2017, la mission de consensus sur le délai de prescription applicable aux crimes sexuels commis sur les mineur.e.s, présidée par Flavie Flament et Jacques Calmettes, a rendu son rapport à la Ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes.
En France métropolitaine, 3,7 % des femmes et 0,6 % des hommes déclarent avoir été victimes de viols ou de tentatives de viol au cours de leur vie. Pour plus de la moitié des femmes et pour les trois quarts des hommes victimes, cette agression a eu lieu alors qu’elle ou il était âgé.e de moins de 18 ans. Pour les femmes comme pour les hommes, le cercle familial et proche est la première sphère de vie où ont lieu les viols et les tentatives de viol. Ainsi, 1,6 % des femmes ont subi au cours de leur vie au moins une forme de violences sexuelles au sein de la sphère familiale ou proche...