Directeur de mémoire : Pierre Chauvin
Laboratoire d’accueil : ERES, IPLESP, UMR-S 1136, INSERM-UPMC

Les jeunes en insertion de 18 à 25 ans reçus en Mission locale représentent 10 à 15% des jeunes de cette tranche d’âge. De rares études ont montré que leur état de santé est plus préoccupant que celui rencontré chez les autres jeunes du même âge. Leurs comportements de recours aux soins restent peu connus. Notre objectif était de déterminer les facteurs associés à l’absence de médecin régulier.

Le « Pacte Santé » de la Croix-Rouge française a pour objectif d’alerter et de témoigner sur les inégalités sociales de santé en France afin d’impulser un travail collaboratif avec l’ensemble des acteurs concernés. Il s'agit ici d'interpeller les pouvoirs publics plus particulièrement sur les problématiques de santé rencontrées par les jeunes publics.

Partant de constats chiffrés, le rapport aborde différentes dimensions de la vie des jeunes (nutrition, addictions, influence des réseaux sociaux, vie relationnelle et sexuelle…) et propose une vision globale de ces problématiques sociétales.

A travers la présentation de 7 parcours de vie, il donne également la parole à des jeunes en situation de mal-être et de vulnérabilité que la Croix-Rouge accompagne au quotidien : jeunes en situation de handicap, de précarité, d’exclusion sociale, d’addiction, mineurs non accompagnés, jeunes mamans, bénéficiaires devenus bénévoles ou volontaires en service civique...

Un rapport du CNRS sur les violences sexuelles à caractère incestueux a été remis le 27 avril 2017 à Laurence Rossignol. La ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes avait saisi le CNRS à cet effet dans le cadre du premier plan de lutte et de mobilisation contre les violences faites aux enfants (2017-2019).

Cette expertise a été établie par un groupe de travail interdisciplinaire composé de spécialistes reconnu.e.s de l’inceste et des violences familiales, chercheur.e.s et universitaires, et piloté par Sylvie Cromer, enseignante-chercheure à l'université de Lille et directrice du GIS CNRS « Institut du Genre ».

Un DVD présente les 11 courts métrages lauréats, sélectionnés par un jury et les internautes. Susceptibles d’être utilisés par les professionnels de santé, sociaux et éducatifs, ils facilitent l’échange sur des thèmes variés tels que la prévention, le dépistage ou encore la discrimination envers les personnes séropositives.

Ces films ont été réalisés par des jeunes de 15 à 25 ans dans le cadre de la troisième édition du concours VIH Pocket Films. Ces derniers ont réfléchi, conçu et réalisé à l’aide de téléphones portables de courtes séquences vidéo de sensibilisation à la problématique du sida. 

Pour recevoir le DVD du concours VIH Pocket Films de l’édition 2015-2016, il suffit de contacter Sidaction à l'adresse mail indiquée sur cette page.

Une émission de France Inter avec Marie-Rose Moro sur la minceur extrême, voire la maigreur qui touche parfois les jeunes filles, adolescentes ou pré-adolescentes. Le phénomène a pris de l’ampleur ces dix dernières années sans que l’on sache précisément quel en est le ressort, la minceur extrême étant moins documentée que l’obésité ou le surpoids.

Dans la continuité des travaux qu'ils ont menés en 2015 sur les écoles de la deuxième chance, François PATRIAT (Socialiste et républicain - Côte-d'Or) et Jean-Claude REQUIER (RDSE - Tarn), rapporteurs spéciaux des crédits de la mission « Travail et emploi », ont souhaité s'intéresser à un autre dispositif destiné à l'insertion des jeunes en établissant un bilan de l'action du réseau des missions locales, entités issues du rapport « Schwartz » sur l'insertion professionnelle et sociale des jeunes de 1981.

Ce livre a pour objectif d’accompagner les professionnels du milieu scolaire, des collectivités locales, des associations ou des administrations souhaitant mettre en place des actions de promotion de l’activité physique chez l’enfant et l’adolescent en s’appuyant sur une stratégie efficace. Il présente les modalités opérationnelles d’implantation d’un projet de type Icaps et met à disposition des repères et des outils pratiques pour l’action.

Le Mooc « Promouvoir l’activité physique et limiter la sédentarité des jeunes » a été proposé deux fois par l’Inpes, de mars à mai en 2015 et 2016. 

Les ressources produites dans le cadre des 2 sessions du MOOC (vidéos, compilation d’outils…) ont été très appréciées par les participants et Santé publique France a décidé de les mettre en ligne ; elles sont désormais consultables librement ici suite à une simple inscription en ligne.

Santé publique France et la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques ont publié le Rapport 2017 concernant « L'état de santé de la population en France ».

C'est dans l'enfance et l'adolescence que s'enracinent [...] de nombreux déterminants de l'état de santé.

Le décret n° 2017-813 du 5 mai 2017 permettant la mise en œuvre des dispositions de la loi de financement de la sécurité sociale prévoyant une expérimentation de remboursements de consultations chez un psychologue en libéral pour les jeunes de 6 à 21 ans est paru pour ce qui concerne les 11-21 ans.

Il détermine les conditions d’une disposition préconisée par le rapport Bien-être et santé des jeunes rédigé par Marie-Rose Moro et Jean-Louis Brison qui est fortement attendue. Cette expérimentation prévoit 12 consultations pour 1 500 jeunes répartis dans quelques territoires de trois régions (Ile de France, Grand-Est, Pays de Loire).