Le cadre institutionnel de formulation des politiques de jeunesse connaît actuellement d’importantes évolutions à la suite de la réforme territoriale et du déploiement des expérimentations locales dans le cadre du programme d’investissement d’avenir (PIA).

Alors que les régions et les intercommunalités sont amenées à voir leur rôle s’accroître, et que les communes et départements restent des acteurs importants, les travaux mis en œuvre par l’INJEP dans ce domaine mettent en lumière que la construction de politiques territoriales intégrées en direction des jeunes se trouve confrontée, dans ce nouveau cadre, à un double enjeu d’intersectorialité et d’interterritorialité.

 

Depuis plusieurs années, des jeunes isolés étrangers, dont la minorité est contestée par la justice, se retrouvent en dehors des dispositifs de protection de l’enfance.

Quel accompagnement psychologique pour ces jeunes ? Une activité groupale à médiation théâtrale et une vignette clinique illustrent une pratique « hors cadre » pour une prise en charge transculturelle permettant à ces adolescents de se détacher de l’immédiateté de leur situation et de pouvoir se construire.

Privés d’hébergement et d’accompagnement éducatif, ils atterrissent, à Lyon, au sein du Collectif jeunes de resf.

En 2017, près de 3% des adolescents de 17 ans déclaraient avoir fait au cours de leur vie une tentative de suicide ayant nécessité une hospitalisation, et plus d’un jeune sur dix déclarait avoir pensé au moins une fois au suicide au cours des 12 mois précédant l’enquête. 

La comparaison avec les éditions précédentes de l’enquête (2011 et 2014) révèle une augmentation significative des tentatives de suicide et pensées suicidaires déclarées chez les filles entre 2011 et 2017.

Cet article dresse l'état des lieux des actions menées auprès des jeunes en faveur d'une alimentation saine qui s'avèrent les plus efficaces. 

Vraissemblablement, les actions inscritent sur le long terme notamment en milieu scolaire, qui agissent à la fois sur l'alimentation ainsi que l'activité physique et qui associent les parents seraient les plus efficaces.

Ce document de travail est la traduction d’un article paru dans la revue Social Work and Society qui consacre deux numéros spéciaux à la thématique des « mineurs non accompagnés en Europe ».

Ce papier a pour objectif de présenter la situation des mineurs non accompagnés qui, en France sont indifféremment nommés MNA ou Mineurs Isolés étrangers (MIE). Chaque article de la revue présentant un pays de l’OCDE et devant respecter un même format afin de permettre des comparaisons internationales, ce papier fournit un état des lieux des connaissances du système juridique de prise en charge de cette population, des données chiffrées disponibles et des modalités d’accompagnement.

En France, le niveau de tabagisme est marqué par un gradient social qui semble émerger à l’adolescence et être en partie lié à des différences dans la perception du tabac selon la situation sociale des personnes. Afin de tester cette hypothèse, nous avons étudié la relation entre la filière scolaire suivie par les jeunes et leurs perceptions du tabac, ainsi que l’âge d’initiation du tabagisme.

Mobiliser les jeunes en retrait de toute forme de participation (emploi, formation, engagement) est un enjeu majeur de cohésion sociale et d'insertion sociale. Bien que l’engagement des jeunes soit en hausse, de fortes disparités sociales demeurent. Plusieurs expérimentations du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ) et leurs évaluations ont porté sur l’engagement des jeunes, avec un focus particulier sur la mobilisation des jeunes en retrait. Elles ont ainsi permis d’identifier les freins et les ressorts à activer afin de diversifier les profils des jeunes engagés.

 

Chaque année, le système français produit quelque 100.000 décrocheurs scolaires. Un chiffre à la baisse depuis 2010 selon le ministère de l'Education nationale mais à la hausse d'après le ministère de l'Emploi. Un plan gouvernemental a été lancé en 2014 et de nombreux dispositifs s'additionnent mais d'après les experts le problème est structurel et les solutions doivent intervenir très tôt durant la scolarité.

Après 25 années de politisation des questions de laïcité et d’intégration, quelles sont les caractéristiques du moment présent ? Si l’on ne parle plus d’intégration, la question de la laïcité continue de cliver l’opinion publique et la classe politique. L’école, quant à elle, est invitée à se mobiliser d’une façon nouvelle pour « faire partager » par tous les valeurs de la République, laïcité incluse. La laïcité se trouve ainsi à nouveau positionnée au cœur du métier d’enseignant, comme à l’époque de Jules Ferry, Jean Jaurès et Aristide Briand, retrouvant une signification inclusive qu’elle avait perdue.

Dans son numéro du mois de mars, la revue Santé en action revient sur le dispositif Sentinelles et Référents lors d'un entretien avec son fondateur le psychologue Eric Verdier.

En centrant notre attention sur le phénomène de bouc émissaire et non uniquement sur le harcèlement, l’on inclut bien d’autres situations potentiellement graves et qui passent souvent inaperçues. Eric Verdier,  fondateur du dispositif Sentinelles et Référents.