On parle de régulation des flux, d’hébergement, de sécurité…. On parle parfois d’intégration, mais de façon si vague que cela ressemble à une incantation un peu vaine. L’éducation est pourtant l’un des éléments majeurs pour répondre aux défis migratoires qui se posent en Europe.

Au-delà des statistiques et des images-chocs qui font parfois la Une de l’actualité et qui suscitent tantôt la compassion, tantôt la peur, il y a des personnes. Avec leurs histoires, leurs talents, leurs fragilités et leurs rêves. Et parmi ces personnes, la plupart sont jeunes, beaucoup sont des mineurs. Certains sont seuls, sans leurs parents. On les appelle les mineurs non accompagnés. Ils arrivent sur le sol européen et ils ont le droit à la protection due à chaque enfant, quelle que soit sa nationalité...

Déménagement, échec scolaire, précarité… la solitude est souvent le résultat de plusieurs facteurs. Loin des idées préconçues qui l’associent uniquement aux personnes âgées, elle frappe également les jeunes. La Fondation de France a donc mené une étude spécifiquement sur la solitude des 15-30 ans. Un moyen de mesurer l’ampleur du phénomène, d’en comprendre les multiples causes et surtout d’identifier les leviers d’actions à mettre en œuvre pour prévenir et lutter contre la solitude des jeunes. Ce phénomène est, en effet, une réalité : l’étude 2017 montre que 6 % des 15-30 ans sont en situation d’isolement.

Quelles sont les modalités d’hospitalisation des mineurs en psychiatrie ? Quelles prises en charge peuvent-être proposées, comment s’applique l’autorité parentale ?
La Brève Juridique du Centre Hospitalier de Cadillac 3ème TRIMESTRE 2017 propose un FOCUS sur ce point

La jeunesse, la sexualité et la violence ont au moins un point commun : ce sont des catégories qui sont tenues sous haute surveillance. Les grands interdits sexuels ont faibli dans nos sociétés et la sexualité juvénile, détachée du cadre affectivo-conjugal, est aujourd’hui admise. Mais les normalités sexuelles, loin d’avoir disparu, sont en réalité multiples et elles ne vont pas toujours dans le sens d’une sexualité égalitaire (entre les sexes) et adaptée (suivant les âges). C’est pourquoi les déviances sexuelles des jeunes, réelles ou supposées, et plus encore leurs actes sexuels violents font l’objet de maints questionnements. La justice en est saisie ainsi que des éducateurs et des soignants. Plus largement, la communauté des adultes tente de trouver le juste équilibre entre la liberté sexuelle, dont nous sommes les héritiers, et l’accompagnement de nos enfants dans la découverte de leur désir et dans celle du désir de l’autre.

Souvent définis seulement par les actes qui les ont menés en prison, les jeunes détenus sont rarement interrogés sur leur vie affective, amoureuse et/ou sexuelle. Cette enquête qualitative originale, menée pendant un an dans cinq prisons pour mineurs en France métropolitaine, montre la diversité des expériences des filles et des garçons incarcérés en matière d’intimité et de gestion de la sexualité, dans et hors les murs. Elle souligne une grande proximité des parcours sexuels et affectifs de ces jeunes avec les « autres jeunes » de leur génération et de leur milieu social, bien que la détention produise des effets singuliers sur leurs parcours.

En septembre 2016, l’ANMDA recensait 104 MDA sur le territoire national (DOM-TOM compris). Des projets étaient encore toutefois en cours :

- Seuls 3 départements sont aujourd’hui non couverts et sans projets connus d’ouverture d’une MDA : l’Ardèche, la Charente, et la Vienne.
- Des projets sont actuellement en cours pour des créations de MDA qui seront ouvertes en 2016/2017 : 11 départements (Ariège, Aveyron, Lot, Lozère, Pyrénées-Orientales, Haute-Saône, Var, Vosges et Martinique, Hérault, la Corse).
- Des révisions de projets sont également en cours pour 4 départements (Aisne, Oise, Côtes d’Armor et Ille et Vilaine).

 

C'est dans le cadre de la commission des lois sur le désendoctrinement, le désembrigadement et la réinsertion des djihadistes en France et en Europe que les sénatrices Esther BENBASSA et Catherine TROENDLÉ ont déposé ce rapport le 12 juillet 2017.

Cette étude fait suite aux plans gouvernementaux et dispositifs de prévention et de prise en charge déployés par les pouvoirs publics face à la prégnance croissante du phénomène de radicalisation violente. En introduction, les auteures indiquent que, depuis 2014, ce sont ainsi près de 100 millions d'euros qui ont été annoncés, au gré des différents plans, pour leur déploiement et leur fonctionnement.

Directeur de mémoire : Pierre Chauvin
Laboratoire d’accueil : ERES, IPLESP, UMR-S 1136, INSERM-UPMC

Les jeunes en insertion de 18 à 25 ans reçus en Mission locale représentent 10 à 15% des jeunes de cette tranche d’âge. De rares études ont montré que leur état de santé est plus préoccupant que celui rencontré chez les autres jeunes du même âge. Leurs comportements de recours aux soins restent peu connus. Notre objectif était de déterminer les facteurs associés à l’absence de médecin régulier.

Le Vrai du Faux est un atelier de 2h animé par un professionnel du réseau Information Jeunesse auprès de structures jeunesse, ou en milieu scolaire, qui permet le décryptage de l’Information et la déconstruction de la désinformation. Cet outil d’Education aux médias et à l’information peut être utilisé dans le cadre de la prévention de la radicalisation.

Le « Vrai du Faux » est en réalité un journal/magazine papier et/ou interactif où la vérité côtoie constamment le mensonge, la manipulation, le détournement… Articles, publicités, vidéos, tweets, images… on ne peut être sûr de rien dans le Vrai du Faux. Saurez-vous distinguer ce qui est véridique et ce qui est erroné ? Au cours de différentes étapes d’animations, le lecteur est invité à démêler le vrai du faux.

Soutenue par le ministère de l’Education nationale, Impala est une application d’aide à l’orientation gratuite. Créée depuis un an par une start-up française, son algorithme aide les lycéens et étudiants à choisir une voie où ils pourront s’épanouir. Elle permet aussi d’être mis en relation avec les écoles.

Le blog

La plate-forme