En 2012, l’OFDT publiait pour la première fois, grâce à l’enquête européenne HBSC 2010, un état des lieux des niveaux de consommation d’alcool, de tabac et de cannabis parmi les collégiens français. En 2014, un nouvel exercice de l’enquête a permis d’actualiser ces données et d’examiner leur évolution, tout en abordant pour la première fois les usages de la cigarette électronique (e-cigarette) et de la chicha.

Présentés dans le n° 106 de Tendances, les résultats du volet drogues de l’enquête en France permettent d’établir quelques grands constats :

- Première substance psychoactive expérimentée par les collégiens, l’alcool fait cependant l’objet  d’un moindre engouement (expérimentations et usages récents d’alcool en nette baisse en 2014, premières ivresses plus tardives et moins fréquentes qu’en 2010)

Le nouveau visage de nos adolescents

L’étude aborde des sujets aussi divers que leur santé physique et mentale, leurs consommations, leurs loisirs, ou encore leur sexualité. Les résultats obtenus réaffirment le caractère complexe de ces adultes en devenir, avec une différence fille/garçon bien inscrite et un gradient selon l’âge. Ils devraient permettre d’améliorer les connaissances sur les comportements de ces derniers, et d’identifier de nouveaux indicateurs de difficultés, utiles à la mise en place d’actions de prévention.

Santé des jeunes 15-25 ans en Languedoc Roussillon

Depuis 2006, le Conseil régional du Languedoc-Roussillon souhaite développer des actions de prévention santé en direction des jeunes. Pour mener à bien ce programme de développement de la santé des jeunes de 15 à 25 ans autour de la prévention du mal-être et du suicide, des conduites addictives, de l’infection à VIH et de l’hépatite C, et plus généralement de l’éducation à la santé, un diagnostic sur l’état de santé a été réalisé en 2007-2008.
Ce premier portrait régional des 15-25 ans avait permis de définir six profils de jeunes, afin de prioriser les actions en leur faveur et repérer les plus fragiles d’entre eux.
Cinq ans après ce premier diagnostic, différentes actions ont été mises en œuvre sur les thèmes prioritaires du bien-être, de la vie affective et sexuelle, des addictions, de la nutrition, des réseaux de professionnels autour de la santé des jeunes.

Les maternités précoces

Être mère avant 21 ans : comment soutenir l’accès à la parentalité et l’insertion sociale ? L’étude a pour objectif principal d’analyser l’impact d’une maternité précoce sur le parcours de formation et d’insertion de la mère, la construction de la parentalité et les relations familiales. Elle doit permettre de décrire la population des mères adolescentes, identifier les aides et soutiens dont auraient pu bénéficier ces jeunes mères et identifier l’offre actuelle de soutien de ces maternités précoces.

Une enquête qui donne la parole aux collégiens

Les 653 collégiens en zone prioritaire interrogés dans l’enquête réalisée par Trajectoires-Reflex appellent d’ailleurs de leurs vœux l’intervention d’intervenants extérieurs : clubs de sport (71 %) mais aussi entreprises (30 %), intervenants artistiques (27 %), ou associations d’accompagnement à la scolarité (24 %).
L’enquête dessine en creux un portrait nuancé des collégiens, bien plus « Charlie » que le tableau dressé à chaud : un tiers s’est senti en colère contre les terroristes, 29 % tristes. Même s’il y a un noyau dur de 17 % indifférents et 13 % en colère contre les caricaturistes. 
Les collégiens ont plutôt une perception positive du collège comme lieu d’apprentissage (c’est avec les professeurs que les trois quarts d’entre eux ont le sentiment d’apprendre les choses les plus utiles) et de socialisation.

Jeunes, santé et Internet

"À la fin , tu penses que tu vas mourir, mais tu y retournes ! ". Jeunes, santé et Internet. Rapport d'étude Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP), 2015-06, 78 p.
Considérant d’une part que l’information sur la santé est relativement complexe lorsqu’on s’intéresse au public jeune et, d’autre part, que les inégalités de santé persistent, l’objectif de cette étude était d’enquêter sur les pratiques et les attentes des jeunes vis-à-vis d’internet concernant l’ensemble des questions relatives à la santé, à partir de la définition qu’ils en ont. Cette enquête sur l’usage d’internet par les jeunes à propos des thématiques de santé s’inscrit dans le champ sociologique plus large des recherches sur la santé et l’accès à la prévention et aux soins.

Des jeunes investis dans la vie de cité

Comme l’ensemble des Français, les jeunes aspirent à un changement de la société dans laquelle ils vivent. Même s’ils sont souvent sceptiques sur leur capacité d’action individuelle pour influer le cours des choses, ils s’investissent dans la vie de la cité : 42% sont adhérents d’une association, 31% donnent de leur temps bénévole, 42% ont signé une pétition en ligne ou ont participé à une manifestation sur les 12 derniers mois, 58% ont une relation d’entraide régulière avec leurs voisins. Le potentiel de mobilisation des jeunes apparait en outre important : le monde associatif bénéficie d’une image très positive, et la moitié des jeunes se dit prêt s’engager pour une cause, portant à près de 80% la part des moins de trente ans qui sont bénévoles ou pourraient envisager de le devenir.

Dans la délibération du 3 février 2006, le Conseil régional du Languedoc-Roussillon «considère la santé de la population comme un axe primordial de sa politique» avec une implication volontaire pour réduire les inégalités sociales de santé. Ainsi la Région s’engage à améliorer la qualité de vie et la prise en charge des personnes âgées, d’une part, et souhaite développer des actions de prévention santé en direction des jeunes, d’autre part.
Pour mener à bien ce programme de développement de la santé des jeunes de 15 à 25 ans, un diagnostic sur l’état de santé a été réalisé en 2007-2008 par l'Observatoire régional de la santé Languedoc-Roussillon, dans le but de réaliser une analyse de la situation, d’accompagner l’analyse des besoins et enfin d’aider à la décision.

Etude : Conduites addictives chez les adolescents

Ce document présente les principaux constats et les recommandations du groupe d’experts réunis par l’Inserm dans le cadre de la procédure d’expertise collective 1, pour répondre à la demande de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt) concernant les conduites addictives chez les adolescents, en particulier sur les usages et les stratégies de prévention et d’accompagnement.

Ce travail s’appuie sur les données scientifiques disponibles en date du 2nd semestre 2013. Près de 1 400 articles constituent la base documentaire de cette expertise.
Le Pôle Expertise Collective de l’Inserm, rattaché à l’Institut thématique multi-organismes Santé publique d’Aviesan (Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé), a assuré la coordination de cette expertise.​

La présente étude évaluative de Expérimentation adolescents s’inscrit dans la continuité des travaux menés par Transverscité sur l’action sociale et les politiques menées envers la population française jeune et leurs familles. Elle associe une démarche évaluative à un questionnement plus large sur la pertinence et l’efficience des projets participatifs dans les processus de socialisation et d’intégration sociale des jeunes.