Grace à un auto-questionnaire, cinq dimensions de la santé mentale ont pu être explorées, en s’appuyant non seulement sur le ressenti des élèves mais également sur leur comportement :

  • détresse psychique,
  • qualité du sommeil,
  • comportement alimentaire,
  • blessures cutanées auto-infligées
  • comportements suicidaires.

La grande majorité des jeunes interrogés ont une très bonne santé mentale. 13% d'entre eux ont une santé mentale dégradée (8%) et très mauvaise (5%) avec une forte représenation des filles.