L'article revient sur le fonctionnement et la plus-value d'un conseil local de santé mentale (CLSM) sur un territoire. Le CLSM tente de promouvoir une approche locale et participative pour aborder les questions de prévention et des parcours de soin.

Le territoire héraultais compte deux CLSM : celui du Pays Coeur d'Hérault et celui du Piscenois.

Le CLSM constitue un espace de concertation et de coordination entre les élus, la psychiatrie, les représentants des usagers, les aidants et l’ensemble des professionnels du territoire.